RÉSIDENCE /// Watermusic - concert subaquatique

Pierre Sauvageot


En résidence de création du 6 au 12 juin 2021

En création

En italien, entendre se dit « sentire ». Ici, le public, dans le bain d’une piscine, les oreilles dans l’eau, va « sentir » la musique, ressentir autant qu’écouter les vibrations par voie osseuse, par ostéophonie.Dans l’eau, pas d’acoustique des lieux, pas d’échos ou de réverbération, mais un sentiment singulier d’immensité et de proximité. Nous sommes engloutis dans le son qui nous chuchote ou nous envahit. Les distances sont abolies, l’infiniment grand et l’infiniment petit se rejoignent au creux de l’oreille. Le son se déplaçant quatre fois plus vite dans l’eau que dans l’air, notre cerveau perd tous ses repères. Nous nous retrouvons SEULS.

En solo sous l’eau, dans une situation singulière d’auditeur renvoyé à lui-même, même si nous faisons partie d’un groupe, nous écoutons une pièce interprétée par un soliste hors de l’eau, mais dont les sons ne sont audibles que dans l’univers aquatique, subaquatique. Mystère de la technique, art du confinement, la composition emmène chacun à une écoute profonde et intime.

C’est aussi en soliste que Pierre Sauvageot aborde Watermusic. Après des œuvres où il apparaissait comme compositeur, l’interprète joue avec des instruments à vent, des capteurs de mouvements et d’un instrumentarium électroacoustique, pour que chaque son résonne dans une vibration musicale à l’intérieur de chaque corps immergé.Car la matière sonore est entièrement liée à la situation aquatique et porte une dimension dramaturgique : chants de baleines, de poissons ou de dauphins, ruissellements, gouttes, chocs de pierres, ressac, sonars, cornes de brume, engloutissement, respiration… tout concourt à l’évidence entre le texte musical et le contexte amniotique.