L'histoire

35 années de création

Lieux publics a été créé en 1983 par Michel Crespin et Fabien Jannelle, avec le soutien du ministère de la Culture. Ce "centre international de rencontres et de création pour les pratiques artistiques dans les lieux publics et les espaces libres des villes" s'installe à la Ferme du Buisson, dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée.

L'ère Michel Crespin

Michel Crespin est un concepteur, metteur en scène et scénographe urbain français communément surnommé «le pape des arts de la rue». Il inaugurera en 2013 la Cité des arts de la rue.

Sous sa direction, Lieux publics a développé ses créations et soutenu le domaine des arts de la rue à travers notamment :

La réflexion (les rencontres professionnelles) 
La formation
La documentation (création du Goliath qui répertorie les artistes du théâtre et de cirque)
La diffusion (Festival éclat, premier festival européen de théâtre de Rue, à Aurillac)

En 1990, le centre national choisit de s'implanter dans les quartiers nord de Marseille pour expérimenter, après la ville nouvelle et la ville moyenne, une grande métropole.

Entre 1995 et 2000, Lieux publics poursuit ses activités à Marseille et en région, particulièrement autour d’un dispositif singulier : les Parcours d’artistes. Dans ce cadre, 11 créateurs sont confrontés au territoire des quartiers nord de Marseille.

Pierre Sauvageot, un directeur artiste

En janvier 2001, Pierre Sauvageot, compositeur et créateur de Décor Sonore, devient directeur de Lieux publics. Il y continue son travail personnel avec plusieurs créations : Le Concert de Public en 2002, oXc-Odyssée, Opéra urbain et méditerranéen en 2006, Champ harmonique en 2010, Igor hagard, un sacre ferroviaire en 2013 et Grand Ensemble, dialogue entre un immeuble et un orchestre symphonique.

En 2002-2003, Lieux publics invente l’Année des 13 Lunes, saison départementale. Il multiplie ses actions à Marseille : Sirènes et midi net (rituel du premier mercredi du mois sur le parvis de l’Opéra de Marseille) et avec les villes de Toulon, d’Aubagne et de Martigues (En Lieux et Places, Arts/Rue/Essais, Small is beautiful, Art et Ville, Chaud Dehors…).

Avec le Remue-Méninges et les résidences, Lieux publics est très actif comme coproducteur et soutien des compagnies nationales, et mène un travail prospectif de réflexion sur les rapports entre l’art et la ville avec notamment Mission repérages – un élu, un artiste (2002-2006) ou la collection Carnets de rue (2008) avec l’éditeur L’Entretemps. Lieux publics a publié de nombreux suppléments des partenaires presse culturelle (Mouvement, Les Inrocks...).

Depuis 2003, Lieux publics pilote IN SITU, plateforme européenne pour la création artistique en espace public. Il réunit aujourd'hui 25 partenaires issus de 17 pays.

Aujourd'hui...

En 2012, Lieux publics déménage à la cité des arts de la rue.

En 2013, Lieux publics a enchanté Marseille avec Champ harmonique dans les calanques et Métamorphoses, deux temps forts de Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture, accueillant environ 120 000 spectateurs.
En 2016 Lieux publics soutient trois jeunes compagnies locales avec son mini festival Détours et Printemps.

Au printemps 2017, l’exposition mobile éphémère Le Nord fait le mur s’est installée dans les quartiers Nord.

Jusqu’en 2018, Lieux publics a proposé à son public marseillais Travellings, rendez-vous européen de Lieux publics et IN SITU  à la Cité des arts de la rue, dans le quartier des Aygalades, dans le centre ville de Marseille… La ville de Montpellier a confié la direction artistique de la ZAT à Lieux publics de 2016 à 2018. 

Lieux publics participe activement à la programmation de Marseille-provence 2018.

En 2019, elle propose une tournée de la région Sud pour la création de Pierre Sauvageot Grand Ensemble, passant par Marseille, Martigues, Toulon, Cannes…tournée qui se prolongera en 2020 et présente une saison de rendez-vous artistiques sur le territoire tout au long de l’année, entre propositions intimistes et spectacles grands formats.