La relation au public dans les arts de la rue

Carnets de rue

Collectif coordonné par Anne Gonon
Actes du colloque "Les arts de la rue : quels publics?" organisé par l'Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen les 16 et 17 nov. 2005

Jusqu'à aujourd'hui, on s'est surtout attaché à compter le public des arts de la rue, notamment celui des festivals. 70 000 spectateurs à Sotteville-lès-Rouen, 100 000 à Chalon-sur-Saône, 200 000 à Aurillac, 250 000 à Angers... Le succès de fréquentation des arts de la rue n'est plus à démontrer et tous, élus, artistes, programmateurs, spectateurs et contribuables pourraient s'en satisfaire...Le colloque qui s'est tenu à Sotteville-lès-Rouen en novembre 2005 à l'initiative de la ville et de l'Atelier 231 a permis de procéder à un véritable état des lieux.État des lieux de l'expérience acquise au cours des trente dernières années par les professionnels et acteurs impliqués dans la mise en œuvre des festivals et des spectacles. État des lieux de la recherche autour de ces nouvelles formes d'art et de pratiques de l'art.Cet ouvrage raconte le public plutôt qu'il ne le compte ! Les diverses contributions éclairent la relation entretenue par les artistes, les programmateurs et les élus avec les publics, population ou spectateurs. En plaçant ainsi le public au centre de la réflexion, « La relation au public dans les arts de la rue » revisite les finalités de l'acte artistique et de la politique culturelle.

La relation au public dans les arts de la rue,  collection CARNETS DE RUE, coédition L'Entretemps et l'Atelier 231- Actes de colloque , 112 p. ISBN : 2-912877-59-8 . Prix public TTC : 12,16 eurosParution : mai 2006

http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/La-relation-au-public-dans-les.html