PARFOIS ILS CRIENT CONTRE LE VENT

Cie Cabas


Jeudi 13 juillet Ă  20h Friche la Belle de mai

« L’adversité est comparable à un vent déchainé, elle nous arrache tout, sauf l’essence de ce que nous sommes véritablement. » ARTHUR GOLDEN

Que raconte la notion d’identité culturelle ?

Parfois ils crient contre le vent donne à voir par les acrobaties, les danses et les écrits de 5 artistes de cirque français et marocains une certaine complexité du monde qui redonne une place au débat et non pas à la polémique autour de cette question. Ces artistes se livrent avec tout leur cœur, leur corps, et leurs mots, en français, arabe et anglais. Ils font ainsi la part belle au sensible, prouvant que l’identité culturelle est dynamique, qu’on ne peut la ïŹger, la vitriïŹer, qu’elle est vivante, en mouvement constant. Ils sont logés dans un écrin de ferraille, fait de barres, de colliers d’échafaudage, et de planches qui dessinent un auvent, leur bicoque, leur brise vent. On assiste au temps de leur rencontre qui prend tout son volume dans cette structure originale qui propose une large palette de circulations acrobatiques, de parkour, de portés, autant de techniques dont ces artistes sont issus.

Une variation sensible et physique, toute en émotions, enlevée par le mouvement acrobatique ou chorégraphique d’ensemble.

Spectacle L'Art Attrape en co-réalisation avec Lieux publics.
Jeudi 13 juillet à 20h.
À Friche la Belle de mai.

Durée : 40min - Tout public 

www.ciecabas.com