RÉSIDENCE /// Uppercut

Collectif Gena


En résidence du 1er au 7 février 2021 Lieux publics, Cité des arts de la rue, Marseille

Théâtre sur ring

Ici, la boxe  anglaise - le "noble art" - n'est pas un prétexte ni un emballage, elle est l'objet même, le sixième personnage de la pièce.
Un ring - Les silences, les coups, la respiration des adversaires, sonore. Un pas de côté, deux pas en avant, une musique, un jeu de jambe, une danse. Des ombres. Un micro. Une cloche, 1 minute, et l’histoire recommence.
Autour des deux protagonistes, la curée -  Le public qui se fait face prend parti, se regarde frémir, se lever, chanter, et hurler après celui qu’il veut voir tomber. Celui qu’il porte est l’image de lui-même : défiant la peur, triomphant de tout,à la force de ses poings.
 
Les histoires de boxeurs ont habité et fasciné la musique, le jazz, le cinéma. Et comment ne pas le comprendre ? Chaque grand champion reflète l’histoire des peuples. Mohamed Ali, Young Perez, Joe Louis, Frazier, Cerdan… Autant de têtes relevées, face à leur destin, pour gagner des droits sur l’oppression.
La boxe a son langage, dont la lecture n’a pas de frontière, si ce n’est celles dessinées par les cordes du ring. Aussi, pour Uppercut qui porte à la scène le combat d’un homme, il était évident de porter son langage et son esthétique sur scène. Un ring comme un territoire, une mer à franchir. Un dispositif frontal, où un ring modulable s'ouvrira pour offrir différents espaces de jeu. En lumière et en eau, ce dispositif prendra différentes significations. Les acteurs porteront leurs textes dans leurs corps : l’entrainement, les gestes répétés du boxeur. Une esthétique, mais surtout une immersion dans la préparation de ces combattants, relevant le défi de combattre pour une victoire espérée mais incertaine.