Polyphonies pour sirènes musicales

Cie Mécanique vivante


2003 Parvis de l'Opéra, Marseille

Anne Clochard

Depuis sa création, la cie Mécanique Vivante installe dans les villes et les campagnes, ses machines à rêver pour bons vivants gastronomes de plein air et ses dispositifs scéniques musicaux, depuis l'échelle intime de l'individu jusqu'à celle d'une vallée entière.
 
Pour révéler le potentiel poétique de notre monde urbanisé, elle cherche à identifier les supports de l'imaginaire et du plaisir sur le site choisi pour fabriquer un moment neuf, un
objet jamais vu, de nouveaux usages...
 
Inventeur, constructeur, interprète et fondateur de Mécanique Vivante, Franz Clochard a appris à dompter toute une "ménagerie" d'objets plus ou moins nuisibles et envahissants,
transformés pour nous en mélodies, jouets d'enfants, voltiges et images oniriques vivantes, au service d'un espace, de son architecture et de ses habitants.

Chaque nouvelle invention mûrit pendant de nombreuses années, affinant une à une ses formes et ses fonctions à mesure qu'elle rencontre son public.
Objet unique, œuvre complète, paroles et musiques originales, dispositifs inédits... L'activité de la compagnie est constamment centrée sur la création, avec ce que cela suppose d'expérimentations, de "chantiers de création", de prototypes et d'épreuves d'artistes.

... Depuis, les ponts s'ouvrent et se ferment en musique, les grues de construction s'envolent, les bétonnières sont orchestrales, les sirènes d'usine symphoniques, les
tronçonneuses ascensionnelles, les parades d'exploration urbaines et les bars, aériens.