Oraison

Raphaël Imbert / Cie Nine spirit


2009 Parvis de l'Opéra, Marseille

Vincent Lucas

Le son immense de la sirène, évocateur de crainte mais aussi de vigilance, lance une invitation à une Oraison de mémoire, musicale et improvisée.

Une ville de France a choisi une autre manière d'honorer la mémoire de ses fils morts pour la patrie : elle a donné à chaque rue le nom d'un de ses Poilus. Plutôt qu'un monument commémoratif, c'est tout l'espace public qui célèbre quotidiennement le souvenir de la Grande Guerre, qui entretient la mémoire collective.
Cette ville s'appelle Oraison, comme la prière, le chant long et intense qui rappelle aux vivants la présence de ceux qui ne sont plus.