Alexis Nys nommé directeur de Lieux publics

C'est Alexis Nys qui succède à Pierre Sauvageot à la direction de Lieux publics. Il a été désigné en fin d’année par un jury composé de représentants du ministère de la Culture, de la Ville de Marseille, du département des Bouches-du-Rhône, de la région Sud-PACA et du conseil d'administration de Lieux publics. Il prendra ses fonctions en février 2023. 

Après des études scientifiques, Alexis Nys fait ses armes dans le milieu de la musique, avant de se diriger vers le spectacle de rue. Il fonde en 2007 Productions Bis, maison de production de spectacles vivants et de projets curieux avec laquelle il accompagne des artistes qui travaillent pour et dans l’espace public. Privilégiant d’abord une esthétique provocatrice et des univers sombres avec des équipes comme Makadam Kanibal, la Chouing ou le Tony Clifton Circus, la ligne artistique du bureau évolue au début des années 2010 pour s’intéresser aux performances qui déplacent le rapport au public et à l’espace : des expériences immersives du GK Collective aux improvisations gesticulées de la compagnie 1Watt, en passant par la Mission Roosevelt qui embarque 20 spectateurs pour une expérience en fauteuils roulants à travers la ville.

Dès sa création, Productions Bis porte également un important volet de coopération internationale : au Moyen-Orient d’abord, avec un festival d’arts de la rue à Amman qui anime un réseau d’opérateurs dans les pays voisins. Ce festival s’arrête en 2009 mais Alexis Nys poursuit une collaboration étroite avec le Beirut Street Festival, avant de développer des projets au Maroc et en Algérie, en collaborant avec les Instituts Français et des structures culturelles locales. Depuis 2012, il accompagne également le développement international du Festival Cratères Surfaces organisé par la scène nationale d’Alès.

En parallèle, Alexis rejoint dès 2007 l’association Animakt, qui gère à Saulx-les-Chartreux (91) un lieu de fabrique dédié aux arts de la rue. Celui-ci deviendra au fil des ans une des références pour le soutien à l’émergence dans le réseau national des arts de la rue. Et ce tout en assumant son rôle de « fabrique vivante d’arts, de liens et de culture», en développant une politique renforcée d’action culturelle et en accueillant en son sein d’autres pratiques, comme l’accueil d’artisans en développement d’activités ou des actions de soutien social.